De plus en plus de banques ferment à Charleroi

Télécharger le podcast

Nous avons discuté avec Jean Noël Gillard, chef de file de Défi, concernant la fermeture des banques à Charleroi.

 

En effet, de plus en plus de banques se retirent de notre paysage Carolo. Entre 2015 et 2018, 11 banques ont déserté le territoire Carolo.

 

La raison ; à l’heure actuelle, les opérations bancaires se font principalement via les applications d’e-Banking sur notre smartphone.

 

Le problème est qu’il existe encore des personnes ayant besoin de faire des opérations bancaires de manière physique.

 

« Nous pensons très naturellement aux personnes vulnérables, comme les personnes âgées qui n’ont pas l’habitude ou les outils nécessaires pour utiliser l’ensemble de ses applications bancaires ». Jean Noël Gillard

 

De plus certains citoyens ont besoin de bornes de retraits de billets régulièrement, comme les commerçants ou encore les personnes qui se rendent au marché. La fermeture de ces banques et le manque de dispositifs de retraits d’espèce pénaliseraient donc une partie de la population.

 

Un problème qui a été évoqué lors du conseil communal de Charleroi. L’Échevin aurait indiqué qu’un moratoire est mis en place par rapport à cette problématique ainsi que des mesures d’accompagnement digital pour les personnes qui en ont besoin.

 

Des mesures nécessaires mais pas suffisantes pour Jean Noël Gillard.

 

« Aujourd’hui ce qu’on interroge avec Défis, c’est la désertification bancaire (…) au niveau des mesures que j’avais recommandées, je parlais notamment de la taxe communale des établissements bancaires à Charleroi qui doit être revue à mon sens pour encourager les banques à maintenir leurs services aux plus proches des citoyens (…) car c’est là qu’est réellement l’enjeu ». Jean Noël Gillard

 

Jessica Martina

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article